logotype
image1 image2 image3

Bienvenu sur mon site internet

traitement lombalgie

 

Le paracétamol sans effet déclaré : Il apparaît avec cette grande étude randomisée que le paracétamol non seulement ne réduit pas la douleur mais ne permet pas non plus d’améliorer la mobilité, le sommeil, ou la qualité de vie. L’étude a porté sur 1.652 participants, âgés en moyenne de 45 ans souffrant de douleurs aiguës au bas du dos. Les participants ont été randomisés pour recevoir durant 4 semaines soit du paracétamol (3.990 mg par jour en 3 prises : n=550), du paracétamol en fonction des douleurs (au maximum 4g par jour : n=549), soit un placebo (n=553). Tous les participants ont été suivis durant 3 mois. L’analyse n’identifie aucune différence :
· de délai de récupération, avec ou sans paracétamol, ce délai de récupération atteignant 17 jours en cas de prise régulière ou à la demande et 16 jours dans le groupe placebo !
· Aucun effet (déclaratif) n’est constaté, avec la prise de paracétamol, sur ​​les niveaux de douleur, de handicap, de mobilité, de qualité de sommeil ou de vie.
· Les effets indésirables sont identiques dans les 3 groupes.

Que faire alors en cas de lombalgie aiguë ? Les analgésiques classiques comme le paracétamol n’y feront pas grand-chose, conclut en substance l’auteur principal, le Dr Christopher Williams de l'Université de Sydney. En revanche le suivi des patients, étayé de conseils des professionnels semble efficace et plus efficaces que les stratégies pharmacologiques pour ces épisodes aigus de douleur au bas du dos.

Des conclusions claires et « courageuses », commentent d’autres experts qui appellent néanmoins à d’autres études avant de modifier les directives de prise en charge.

 

Source: Santélog.com