logotype
image1 image2 image3

Bienvenu sur mon site internet

evolution des pratiques

 

De l’antiquité à la fin du XIXéme siècle

Dr Still

 

racine de l'ostéopathieL'ostéopathie a pris ses racines dans l'antiquité. Le Dr still a fondé, au XIXéme siècle, les principes de cette médecine sur les lois inhérentes au corps humain, ainsi que sur la physique du XIXème, celle de Newton. WG Sutherland a poursuivi et ouvert cette pratique au champ crânien. Pratique qui lui a valu, à l’époque, un jugement sévère de la part du milieu médical aux Etats-Unis, tout autant que par certains de ses confrères.

 

Du XXémes. à nos jours

W.G Sutherland   WG Sutherland a poursuivi ses recherches et fait évoluer sa pratique tout au long de sa vie, pour aboutir à une approche totalement ostéopathie et physique quantiquenovatrice. Les manipulations ont petit à petit laissé leur place à des techniques plus douces et moins contraignantes pour le corps.

  Il se trouve que plusieurs décennies plus tard, les travaux de John Clauser et Alain Aspect en physique quantique ont permis de confirmer la réalité de cette approche et d'en valider certains aspects. Les dernières recherches en embryologie humaine ont permis de faire évoluer la médecine ostéopathique et de lui ouvrir un champ d’action plus vaste.

 

Une évolution naturelle?

   Force est de constater que les époques ont changé et que les connaissances ont évolué. Il semblerait tout à fait naturel de voir les pratiques en faire autant. Cependant, les écoles Françaises et Européennes ont décidé de ne pas prendre ce chemin. Les formations dispensées sont malheureusement restées mécanistes et interventionnistes, laissant la partie la plus novatrice et la plus noble de l’ostéopathie sans soutien.

   Tout autant que la Médecine Contemporaine, la Médecine Ostéopathique ne peut avoir la même pratique de nos jours qu'au XIXème. Cela ne remet nullement en question l'efficacité de l'ostéopathie mécaniste. Cependant, il est nécessaire de se rendre compte que cette approche ne doit être, aujourd'hui, réservée qu'à des cas précis, notamment d’urgences fonctionnelles.